Variante Cannabinoïdes : le CBG

1 Juin 2022 | Actualité, CBD, News

Dans un premier temps, il est important de comprendre d’où vient le CBG. En effet, le cannabis produit une gamme variée de molécules, dont on compte en moyenne 100 cannabinoïdes. Généralement, on pense d’abord au CBD (cannabidiol) et à ses nombreux bienfaits, puis au THC, considéré comme illégal et qui possède une action psychotrope.

Le CBG est également une molécule présente dans le chanvre. Appelé aussi cannabigerol, il s’agit d’un cannabinoïde non psychotrope issu de la plante de cannabis. Les taux de CBG varient selon les variétés de la plante de cannabis, mais sont généralement retrouvés en faible quantité, ce qui le rend difficile à extraire.

À l’heure actuelle, le CBG est considéré comme étant le précurseur des autres cannabinoïdes. En effet, si ce cannabinoïde pourrait d’abord sembler insignifiant, il est en réalité responsable de la création du CBD, du THC et d’autres composés. Ceci explique qu’il soit généralement présent à des concentrations inférieures à 1% dans la plupart des variétés de chanvre, car il aura été en grande partie transformé.

CBD et CBG : quelles sont les différences ?

Bien qu’issu de la plante de cannabis, le CBD possède quelques différences avec le CBG, à commencer par sa structure chimique et son taux de concentration. En effet, comme le CBG se retrouve en petite quantité dans les matières végétales, ce n’est que récemment que les producteurs portent une attention à l’optimisation des niveaux de cette molécule dans des produits comme des huiles, des fleurs, des infusions, des compléments alimentaires ou encore des baumes au CBD.

L’autre différence entre le CBD et le CBG réside dans leur affinité pour les récepteurs cannabinoïdes. Il a été constaté que le CBD possède une faible affinité pour les récepteurs cannabinoïdes, contrairement au CBG, qui bénéficie d’une forte affinité pour les récepteurs cannabinoïdes CB1 et CB2.

Cette affinité pour les récepteurs cannabinoïdes rend le CBG efficace pour améliorer de nombreux problèmes de santé. Cependant, la recherche est encore trop limitée aujourd’hui pour en tirer de réelles conclusions. De futures recherches de qualité permettront une comparaison plus objective de ces molécules.

Enfin, il faut savoir qu’il existe également des similitudes entre le CBD et le CBG. Par exemple, même s’ils interagissent avec le système endocannabinoïde (ECS), le CBD et le CBG ne peuvent pas vous donner l’impression d’être “high”. Ce ne sont pas des psychotropes.

Quels sont les effets du CBG ?

Encore relativement méconnu, les effets du CBG intéressent de nombreux scientifiques et fabricants de produits dérivés du chanvre. Non psychotrope, il se rapproche des effets du CBD, ou cannabidiol. Le CBG commence notamment à être reconnu pour ses bienfaits apaisants, analgésiques, anti-inflammatoires et “booster d’appétit”.

Le CBG est-il plus fort que le CBD ?

Le CBG n’est pas connu pour être plus fort que le CBD. Quand le cannabis est récolté, séché et transformé, sa teneur en CBG est souvent inférieure à 1%. C’est pourquoi il est considéré comme un cannabinoïde “mineur”.